Hue Vietnam, que voir et visiter à cette ville impériale ?

Circuit au Vietnam

Située au centre du Vietnam, cette ancienne capitale du Vietnam impérial a été le centre politique culturel et religieux du pays sous la dynastie des Nguyen (1805 – 1945). Elle est considérée comme un grand musée vivant qui fascine les visiteurs par ses charmes romantiques, ses monuments historiques, des tombeaux impériaux, pagodes et temples. L’ensemble des monuments de Hue est bien classé au Patrimoine Mondial de l’UNESCO depuis 1993.

“Établie comme capitale du Viet Nam unifié en 1802, la ville de Huê a été non seulement le centre politique mais aussi le centre culturel et religieux sous la dynastie Nguyên, jusqu’en 1945. La rivière des Parfums serpente à travers la cité-capitale, la cité impériale, la cité pourpre interdite et la cité intérieure, ajoutant la beauté de la nature à cette capitale féodale unique”.

UNESCO

La ville se trouve dans une région au climat tropical à deux saisons : la saison sèche de mars à août et la saison humide, du mois d’août au mois de janvier. Préférez un passage durant la période sèche, les fortes pluies et les moussons peuvent devenir un casse-tête pour vos visites.

Top 10 des choses incontournables à découvrir à Hue

1. La citadelle, la cité impériale et la cité pourpre interdite

Construite entre 1805 et 1832 par l’ordre de l’Empereur Gia Long, la Citadelle de Hue a été conçue autour de la nature des environs, au nord de la Rivière des Parfums et couvre une superficie de 5,2km2. Basée sur le plan de la Cité Interdite à Pékin, son architecture rappelle celle des citadelles d’orient mais on y trouve une inspiration française. L’ensemble final qui en résulte sont précieuses palais, des temples magnifiques fondus entre les murs, de bastions et de douves, qui coexistent en harmonie totale.

Le complexe comprend 3 enceintes:

+ L’enceinte de protection (Kinh Thanh ou Citadelle) : C’est la partie la plus vaste qui est destinée à héberger les bâtiments administratifs et une partie de la population de la capitale.
Le périmètre qui comprenait la Citadelle initialement étaient 10 kilomètres, entourée en double de protection de larges douves (zig-zag-forme, mesurant 30 mètres de large et a 4 mètres de profondeur)  et de murs de 6m de hauteur, de 21m d’épaisseur.  Elle est accessible par dix portes fortifiées, chacune munie d’un pont.

+ La Cité  impériale (Hoàng Thành) : Se trouvant à l’intérieur de la Citadelle, cette partie est destinée à héberger les palais royaux et lieux de pèlerinages.
Elle est ainsi entourée d’un mur de 600 m de long de chaque côté. L’accès se fait via 4 entrées : Hoa Binh (Porte de la Paix) au Nord, Hien Nhon (Porte de l’Humanité) à l’Est, Chuong Duc (Porte de la Vertue) à l’Ouest et enfin Ngo Mon (Porte du Midi)… au Sud! C’est précisément par cette dernière qu’on pénètre dans la Cité impériale.

+ La Cité pourpre interdite (Tử Cấm Thành): Ce domaine de 10 hectares se trouve dans la 3e enceinte (la plus petite), à l’intérieur de la Cité Impériale, pour abriter les résidences royales. Située derrière le palais de la Suprême Harmonie, elle est réservée exclusivement à l’empereur et à sa famille royale (la reine mère, les impératrices, les fonctionnaires, les concubines et les eunuques de la cour). Toute autre personne s’y introduisant sans autorisation était immédiatement condamné à mort.

Malgré les dernières guerres qui ont détruit une grande de partie de la Citadelle, pas mal de bâtiments restent encore dans un état intact ou ont été restaurés ces derniers temps et permettent ainsi une bonne visite du lieu. Voici des temples, des palais et des lieux d’intérêt au sein de la Citadelle.

Le palais de l’Harmonie Suprême (Dien Thai Hoa)

Construit en 1805, dont l’accès était restreint aux membres de la famille impériale et aux mandarins (grands diplômés, des bureaucrates en quelques sortes), cet endroit servait de lieu de grandes cérémonies publiques telles que l’avènement de rois, l’anniversaire royal ou l’accueil des ambassadeurs.

Le temple The Mieu

A gauche du palais de l’Harmonie Suprême s’élève le temple du culte des rois Nguyễn (Thế Miếu ou le Temple des générations) construit pour honorer la mémoire des ancêtres de la Dynastie Nguyễn. Dans son intérieur on peut voir qu’autels dans la mémoire des différents empereurs (à partir de l’ Empereur Gia Long à l’ Empereur Khai Dinh), ces autels dans l’antiquité étaient entourés de lingots d’offrandes, pour la plupart en or (pour des raisons évidentes, à l’heure actuelle, que ces offres ont été remplacés par le décor d’or). Le toit du temple a une couleur jaune avec terminaisons sous la forme des fleurs de courge.

Le temple Hung Mieu (Hưng Miếu)

C’est un temple construit en l’honneur des parents de l’empereur Gia Long. Il a été construit en 1821 sous l’ordre du roi Minh Mang. Ce temple était connu dans tout le pays pour son design élégant, ainsi que par les sculptures qui ornent les plafonds. En raison des nombreuses guerres qui ont ravagé la région en 1947 le temple a été endommagé par un incendie. Ce que vous voyez aujourd’hui est une reconstruction entière qui a été achevée en 1951.

Le palais Dien Tho

Derrière le temple Hung Mieu se trouve le Palais Dien Tho (Cung Diên Tho ou palais de la longévité de longue durée). C’est le lieu où vivaient, se reposaient et recevaient des visiteurs les reines mères de la dynastie des Nguyen.
Construite dans l’année 1803, sous le règne de l’Empereur Gia Long, cette partie du complexe est entourée de murs, bien que dans l’antiquité un système de couloirs et tunnels reliant directement à la pourpre cité interdite. La restauration du bâtiment faite à partir de 2013, donnera aux voyageurs une raison de plus de visiter la Cité impériale.

Le pavillon Hien Lam et les neuf urnes dynastiques

En face du temple de The Mieu se trouve le pavillon Hien Lam (pavillon de la Bienveillance) a été construit en 1821-1822 à la mémoire des mandarins et tous ceux qui qui ont servi la dynastie des Nguyen à établir leur dynastie. En raison de sa signification très importante, ce bâtiment de 17 mètres de haut était la construction la plus haute de toute la citadelle. Le pavillon a 3 étages. Les escaliers du devant sont divisés en 3 sections et chacune a 9 marches, celle du milieu étant réservée à l’empereur. Le pavillon Hien Lam est l’un des bâtiments les mieux conservés de la Cité impériale

Dans l’ensemble de la Cour du temple le Mieu devant le pavillon Hien Lam se dressent les neuf urnes dynastiques, coulées en bronze de 1835 à 1837 et pesant chacune entre 2 et 2,5 tonnes avec une hauteur minimum de 2,3 mètres. Chaque urne est dédiée à un empereur, symbolisant l’une de ses qualités.

Le théâtre royal (Duyet Thi Duong) 

Le théâtre royal est une petite structure, construite en l’an 1826 par l’empereur Minh Mang. Il est considéré comme le plus ancien théâtre du Vietnam, a été restauré et est maintenant ouvert au public à Hue. Ses toits ressemblent à des toits courbes de pagodes de Hue et sont soutenus par des colonnes de bois laqué qui ont été décorées avec les mêmes symboles et emblèmes que les autres parties de la Citadelle: le dragon d’or de la dynastie Nguyen. Le plafond bleu ciel au-dessus était peint de figures de soleil, de lune et d’étoiles, symbolisant l’univers

Le théâtre sert de divertissement pour l’empereur et la Cour royale. Il a été le théâtre d’art dramatique, musique traditionnelle vietnamienne et des traditions de danse comme le Nha Nhac (Nha nhạc en vietnamien).

La Bibliothèque royale(Thái Bình Lâu)

Au nord-est de la Citadelle de Hue, près du théâtre royal, se trouve la Bibliothèque royale(Thái Bình Lâu). C’était l’endroit où le roi venait lire ou se reposer. Construit en 1821 par l’ Empereur Minh Mang, ce pavillon est recouvert de savantes mosaïques et il donne sur un joli lac carré au milieu duquel s’élève un jardin de rocaille. Ce petit immeuble de 2 étages de haut, 10 mètres de haut et 32 mètres de long et de 59 mètres de large, était l’un des rares bâtiments qui est restée intacte après les guerres d’Indochine.

2. Les tombeaux et mausolées des empereurs Nguyen

Situés bien en dehors de la ville, le long de la rivière des parfums au sud de Hue, il existe sept tombeaux des Rois Nguyen. Tous ont été construits durant le règne de l’Empereur respectif et inspirés par une ancienne croyance populaire : l’âme du défunt continue de vivre dans l’au-delà, il faut donc s’occuper d’elle, lui faire des présents, la protéger contre les mauvais génies… Les mausolées présentent 4 à 5 éléments architecturaux communs : les murs, les portes aux trois entrées (Cua Tam Quan), la cour d’honneur, le pavillon de la stèle, le temple du culte, le bassin de fleurs de lotus, les jardins et pour finir les tombes elles-mêmes. Toutefois, chacun reflète le point de vue de l’empereur fondateur mais aussi sa personnalité et son goût.

Si vous n’avez que très peu de temps, les trois tombeaux suivants sont à recommander :

+ Le tombeau de l’Empereur Ming Mang  

2e roi de la dynastie Nguyen de 1820 à 1840, et père de 142 enfants, Minh Mang était un des rois les plus remarquables et les plus puissants de la dynastie Nguyen.

A 12 km du centre-ville de Hue, son mausolée doté d’une architecture symétrique majestueuse dans un cadre splendide est le plus majestueux de tous. Construit sur une même axe, de 700 m de long, l’ensemble des constructions occupe 28 ha limités par une ellipse de 1750 m. Le tout au milieu  de douces collines, c’est un modèle d’harmonie avec la nature, d’immenses pièces d’eau creusées par l’homme l’environnent superbement.

+ Le tombeau de l’Empereur Tu Duc

4e empereur des Nguyên, Tu Duc était le plus long règne (de 1848 à 1883), à une époque particulièrement charnière. Il etait aussi frustré de ne pas avoir d’enfant héritier malgré plus de 100 épouses et concubines.

A 7 km du centre-ville, son tombeau, érigé entre 1864 et 1867, est le plus beau de tous et possède un caractère romantique. Au cœur de jardins fleuris, lacs, îlots avec passerelles et ponts,… ce complexe architectural de 50 bâtiments entre le palais et les pavillons s’étend sur 12 hectares de surface et s’intègre parfaitement dans le paysage qui l’entoure.

+ Le tombeau de l’Empereur Khai Dinh

Khai Dinh a été l’avant-dernier Empereur du Vietnam, en règne de 1916 à 1925. Admirateur de l’architecture occidentale, son mausolée érigé sur une colline en terrasses est un mélange architectural d’Occident et d’Orient.

3. La croisière sur la Rivière des Parfums et la pagode de la Dame Céleste 

La rivière des parfums traverse Hué et doit son nom au parfum dégagé au printemps par les fleurs des arbres fruitiers mais également les herbes aromatiques et des plantes médicinales poussant le long des berges. Elle permet d’accéder, via une balade en bateau-dragon depuis le centre-ville, aux nombreux sites : pagode Thiên Mu, tombeaux royaux, et même la plage de Thuân An près de la lagune de Tam Giang.

La pagode de la Dame Céleste (pagode Thien Mu) est située à 4 km au Sud-Ouest du centre-ville de Hue (3 km de la Citadelle de Hue) sur la colline surplombant la Rivière des Parfums. Datant du 17e siècle, elle était l’une des structures des plus belles du pays. Le nom de cette pagode vient d’une légende qui raconte que des fermiers aurait vu une femme âgée (Bouddha sous forme d’une femme) et elle aurait annoncé que celui qui construirait une pagode à cet endroit avec une configuration Bouddhiste fonderait une grande dynastie, puis elle aurait disparu. Gouverneur Nguyen Hoang passant par là et ayant entendu cette histoire, décida de construire la pagode, à laquelle il donna le nom de “Thien Mu”.

Aujourd’hui, les habitants de Hue considèrent cette pagode comme le symbole de la ville. Il est plus sympathique d’y accéder par la Rivière des Parfums.

4. Desgustation des plats populaires et specialités culinaires de Hue 

Hue est un lieu où la cuisine n’est pas seulement pour satisfaire les besoins nécessaires, c’est un art. La gastronomie de Hue est élégante, légère et noble, différentes des autres régions du Vietnam. Les plats sont particulièrement épicés. Un plat à ne pas manquer : “Com Hen”, du riz avec des moules d’eau douce saupoudré de cacahuètes, une spécialité simple et bon marché.

Un autre plat local qui sort plutôt de l’ordinaire, c’est le Nem Lui. Il s’agit là de recevoir tous les aliments nécessaire sur la table (brochette de viande hachée au porc, des herbes et des légumes) et de créer ses propres nems avec des feuilles de riz. Un délice.

D’autres plats à base de farine à savourer : “Banh Bot Loc” (Feuilleté de riz à la viande et aux crevettes), “Banh La Cha Tom” (feuilleté enroulé dans des feuilles avec de la viandes, des crevettes et des oeufs), “Banh Hot Thit Quay” (Feuilleté de porc rôti), “Banh La” (Riz gluant sucré enroulé dans des feuilles). Les plats “Bun Thit Nuong” (Vermicelles à la viande grillée) et “Bun Bo Gio Heo” (vermicelles de boeuf et de porc) sont très appréciés des touristes.

Hue a aussi la particularité détenir énormément de sortes de Chè. C’est un dessert sucré à base de lait de coco (mais pas seulement) dans laquelle s’ajoute tout un tas d’aliments. On en trouve près de 50 sortes, du plus simple aux plus élaborés. Les habitants de Hue sont particulièrement fiers de 4 chè : “Che Khoai Tia” (dessert de patate douce sucrée), “Che Long Nhan Boc Hat Sen” (dessert de graines de lotus enroulées dans un longan),  “Che Troi Nuoc Nhan Tom Thit” (gâteau de riz gluant à la crevette) et “ Che Dau Van Bot Loc” (soupe au riz et haricots sucrés). Un régal !

5. Découverte de la campagne de Hue à vélo.

Pour ceux qui souhaitent découvrir Hue en profondeur, les balade à vélo vers sa campagne authentique à travers des champs de riz, des villages,… tout en s’arrêtant le long de la route dans des marchés locaux, une école ou chez une famille local sont la meilleure approche pour entrer en contact avec les locaux et sortir ainsi totalement des sentiers battus. Plusieurs possibilités s’offrent à vous.

+ Promenade en vélo vers le pont couvert de Thanh Toan

Situé à environ 8 km du centre-ville de Hué, le pont japonais de Thanh Toan est un des rares ponts couverts du Vietnam qui a une grande valeur artistique, historique, culturelle et touristique.

En allant en vélo en direction du village de Thanh Toan, on traverse des rizières et villages typiques avant d’atteindre le pont. Cela reste encore rural et authentique, pour l’instant, ce qui est très apprécié par les voyageurs.

De l’autre côté du pont, il est possible de découvrir une salle d’exposition où sont présentés des outils agricoles traditionnels : charrue, herse, faucille, écope ou encore tarare.

+ Balade à vélo au village de Thuy Bieu et découverte d’une maison jardin typique

Petit village situé au bord de la rivière des Parfums, à seulement 7km environ du centre de la ville Hue, Thuy Bieu est un lieu paisible afin de faire une halte. Depuis plusieurs siècles, les villageois sont spécialisés dans la plantation de pamplemoussiers, et les maisons locales conservent un style traditionnel. Une fabrique ancienne d’encens (qu’il est possible de visiter) fait également vivre le village. Une balade à vélo permettra de bien profiter de l’ambiance du village dans un cadre authentique et « éco-touristique », de découvrir le quotidien de ses habitants, de visiter une maison jardin typique ou une fabrique d’encens.

+ Découverte des villages artisanaux de Thanh Tien et Sinh en vélo.

Situés le long de la rivière des Parfums, ces villages sont célèbres pour leur métier artisanal traditionnel :

Le village Thanh Tien est spécialisé dans la fabrication de fleurs en papier,

Le village Sinh est bien connu comme étant un centre pour les peintures sur bois

On peut faire une balade à vélo pour visiter ces villages, rencontrer les artisans locaux et avoir une possibilité d’initiation à ces métiers.

6. Nha Nhac Cung Dinh, musique royale

Nha Nhac, traduit littéralement par “musique élégante”, réfère à des styles de musiques et de danses variés et joués à la Cour Royale Vietnamienne. Cette musique était utilisée pour amuser la royauté pendant les cérémonies annuelles et évènements spéciaux tels que les couronnements, funérailles et réceptions officielles. La musique royale est aujourd’hui reconnue par l’UNESCO.

Il est possible d’assister à un spectacle en soirée tout en naviguant sur un bateau : détente garantie.

Le plus ancien théâtre royal du Vietnam, le Duyệt Thị Đường propose des représentations de spectacles royaux de 40 minutes, dont une de Nha Nhac, à l’intérieur de la citadelle.

7. Le village ancien de Phuoc Tich

Le village de Phuoc Tich diffuse une douceur poétique de la rivière O Lau (commune de Phong Hoa) à environ 40 km de Hue. Comme beaucoup de village vietnamien, Phuoc Tich vit essentiellement de l’agriculture. Un endroit paisible, où les maisons aux toits de tuiles sont entourées par des plantations de thé bien taillées.

Ce village comprend 117 maisons anciennes, dont 27 sont de style traditionnel et une valeur hors de prix en terme d’architectures. Proche de la Citadelle de Hue, Phuoc Tich a été classé au Patrimoine National par le Ministère de la Culture, des Sports et du Tourisme. Avec ses résidences charmantes bien préservées et ses habitants accueillants, il ne faut rien de plus pour faire de Phuoc Tich une nouvelle attraction locale.

8. Plages de Thuan An et de Lang Co

Les plages sont propres et belles mais avec peu de services proposés.

La plage de Thuan An se situe à environ 14 km du centre-ville. Elle est agréable et proche d’accès lorsqu’on veut sortir de la ville et se détendre. Le Beach Bar Hue est une auberge sur la plage et propose des chaises longues dans un cadre relaxant et merveilleux. Vous pouvez vous y rendre en taxi, ou avec le shuttle organisé par l’auberge (à réserver).

Lang Co est plus loin, environ 60 km, sur la route vers Da Nang. La plage de sable blanc ornés de palmiers s’étend sur une dizaine de kilomètres. C’est un endroit idéal pour faire une pause en chemin. En arrivant par le col, la vue est magnifique et le village de pêcheurs attire les cigognes dans l’après-midi, d’où son nom donné durant les Dynasties des Nguyen (Làng Cò qui signifie village de cigognes). La Baie est reconnue comme l’une des 30 plus belles baies du monde.

Auteur

Bonjour, je suis Han DO, fondateur de l’agence Au Fil Du Vietnam. Guide francophone, conseiller et concepteur de circuits, je suis passionné par les voyages de découverte et d’aventure. J’ai l’ambition de partager mes expériences avec mes amis francophones pour leur faire immerger dans un Vietnam authentique et découvrir toutes ses richesses naturelles et culturelles par des circuits entièrement “cousus-mains”.

Vous aimeriez lire aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *