Le logement chez l’habitant, une expérience authentique au Vietnam

dormir-chez-lhabitant

La plupart des voyageurs de nos jours sont à la recherche d’authenticité, de belles rencontres, de moments inoubliables et d’expériences uniques. Loger chez l’habitant au Vietnam sera un choix idéal si vous êtes dans cette cas. Une manière d’allier convivialité et connaissance du pays et de ces habitants, tout en consommant local.

1. Dormir chez l’habitant, en quoi cela consiste-t-il ?

mc-home-dormir-chez-lhabitant

Loger chez l’habitant au Vietnam est un mode d’hébergement qui consiste à vivre sous le même toit et en même temps que la famille d’accueil. Ce type d’hébergement se développe particulièrement dans les montagnes du nord du Vietnam où vivent différentes minorités ethniques. Le logement chez l’habitant vous permettra d’entrer en contact avec les locaux de façon authentique et d’apprécier l’une de ses plus beaux traits de caractère en Asie : l’hospitalité.

Lorsque vous séjournez chez les minorités ethniques, vous vivrez comme eux, et consommerez local. C’est une bonne occasion de découvrir leur vie quotidienne, de s’immerger dans la culture locale du pays, de partager les rituels, les us et coutumes. Vous aurez également la chance de goûter des plats typiques de la région que vous visitez. Ces moments d’échange et de convivialité vous laisseront certainement des souvenirs inoubliables.

2. Pourquoi loger chez l’habitant au Vietnam ?

vie quotidienne des locaux

Séjourner dans une vraie famille d’accueil dans un village de minorités ethniques est tout d’abord une expérience unique. Vous voulez en savoir plus sur la vie quotidienne de la population ethnique ? Goûtez sans hésiter la nourriture traditionnellement préparée, discutez librement avec vos hôtes et finissez sans doute par célébrer l’amitié avec un verre d’alcool de riz ensemble. Dans des paysages superbes et souvent inédits, il faut savoir franchir le pas et renoncer à quelques éléments de confort moderne pour partager sur l’essentiel.

Le séjour chez l’habitant vous donne un aperçu passionnant de la vie quotidienne des locaux. Il y a plus de 50 minorités au Vietnam, toutes avec leurs propres langues, traditions et vêtements. Vous rencontrez une authentique famille vietnamienne et interagissez avec elle. Il est courant au Vietnam que deux ou trois générations vivent dans la même maison, vous rencontrerez donc des grands-parents, des parents et des petits-enfants. Ils ont souvent vécu dans leur vallée et leur village  pendant des générations et connaissent tout de la région et de leur culture.

Les familles d’accueil proposent généralement différents types d’activités, comme des randonnées guidées, des bains aux herbes médicinales, des cours de cuisine, des spectacles culturels, des visites de marchés et d’autres activités immersives. Les hôtes sont aussi en mesure de vous aider en pratique  comme la location de motos et l’organisation du transport vers votre prochaine destination.

En plus de l’expérience culturelle, loger chez l’habitant au Vietnam permet également randonner facilement  de village en village. De nombreuses familles d’accueil sont situées directement dans certains des plus beaux paysages du Vietnam, à proximité de montagnes à couper le souffle, de magnifiques rizières ou de superbes cascades.

La dernière raison pour laquelle vous pourriez opter pour un logement dans une famille d’accueil est que vous soutenez directement les familles locales, au lieu des grandes chaînes hôtelières. Vous soutenez non seulement la famille de l’hôte, mais aussi les agriculteurs, les cuisiniers, les pêcheurs, les guides et les prestataires de transport.

3. Les conditions de vie et le confort chez l’habitant au Vietnam

mai-chau-chambre-dormir-chez-lhabitant
Photo: Mai Chau Home

Une des questions les plus posées concernant les logements chez l’habitant est celle liée au niveau de confort. Il est certain que ce type d’hébergement ne convient pas aux gens souhaitant un grand confort. La famille d’accueil n’offre qu’un confort élémentaire afin de vous assurer une expérience authentique.

En général, vous passerez la nuit dans une maison typique des ethnies minoritaires (sur pilotis, en bambou ou en bois). Vous dormirez avec les membres de la famille d’accueil dans une chambre commune, sur des matelas à même le sol, avec la literie nécessaire. Des rideaux sont souvent utilisés pour partager l’espace et  pour vous donner plus d’intimité. Les hôtes peuvent parfois vous fournir également une chambre indépendante selon vos envies.

Afin d’optimiser le niveau de confort et mieux accueillir les touristes, des matelas épais et confortables, des oreillers, des draps, de chaudes couvertures (en hiver), des ventilateurs électriques (en été) et des moustiquaires sont mis à votre disposition.

La salle de bains, avec l’eau chaude et des serviettes de bain, ainsi que les toilettes aux normes occidentales se situent bien souvent à l’extérieur de la maison. Il faut noter que les touristes doivent parfois les partager avec la famille d’accueil.

Comme les maisons des hôtes se trouvent dans des villages reculés sans pollution et loin des sentiers battus, vous pourrez vous détendre, profiter de l’air frais et être en parfaite communion avec la nature luxuriante.

En montagne, les plats traditionnels sont à base de culture et d’élevage local. Vous pouvez aider les membres de la famille à cuisiner et partager le repas avec vos hôtes. C’est vraiment une parfaite occasion pour non seulement découvrir la culture des locaux, mais aussi apprendre davantage sur leur vie quotidienne.

Bien que le niveau de confort chez l’habitant soit moins élevé qu’à l’hôtel, ce type d’hébergement vous permet d’être au plus près du quotidien des locaux, partager des moments authentiques et conviviaux avec la famille d’accueil. Vous aurez également l’occasion de vous immerger en amoureux dans un paysage magique. C’est pourquoi de nombreux touristes ont choisi de passer quelques nuits chez l’habitant lors d’un voyage au Vietnam.

4. Séjourner chez l’habitant au Vietnam, comment ça marche ?

4.1. L’arrivée

Dès votre arrivée, vous êtes accueillis et pris en charge par les membres de la famille d’accueil. L’accueil chaleureux, la gentillesse, l’hospitalité de vos hôtes vous permettra de vous sentir chez eux comme chez vous. Après avoir fait connaissance avec vos hôtes et goûté une tasse de thé ou café en guise de bienvenue, vous pourrez vous reposer dans votre espace privé et installer vos affaires.

4.2. Le dîner

Mai Chau préparer un diner

En général, vous arriverez chez l’habitant en fin d’après-midi. Après un moment de repos, vous pourrez ensuite participer à la préparation du dîner. Il s’agit sans aucun doute d’une activité très intéressante à ne pas manquer.

Votre guide et vos hôtes seront toujours à votre disposition pour vous aider à réaliser des plats typiques. Cette activité est un véritable petit cours de cuisine qui vous permet d’apprendre quelques secrets de la gastronomie vietnamienne.

L’heure du dîner est le moment le plus important de la journée. Tout le monde se réunit en cercle, autour de la table ou sur une natte de bambou traditionnelle, et on partage ensemble les plats mis dans de grands bols et assiettes. L’ambiance du repas est toujours conviviale, vos hôtes prennent grand soin de vous, ce qui témoigne leur hospitalité. Avant de commencer le dîner, les habitants locaux vous invitent à boire un verre d’alcool de riz ou de maïs, un acte social et culturel.

Le dîner est l’occasion idéale d’échanger et de discuter. Vous aurez envie de poser des questions à vos hôtes pour mieux comprendre leur vie quotidienne et leurs traditions. La plupart de la population locale ne parle pas couramment le français (quelques mots seulement appris çà et là ou à l’école parfois ), et ce sera souvent votre guide qui jouera le rôle d’interprète pour faciliter les échanges .

4.3. Top 5 des activités à essayer pendant votre séjour chez l’habitant

Participer aux travaux des champs

Lors d’un séjour chez l’habitant, vous pourrez vous immerger dans la vie authentique des locaux à travers une série d’activités quotidiennes :

  • Participer aux travaux des champs ou aux activités principales locaux  : pêcher, s’occuper des animaux, désherber, cultiver des légumes, repiquer le riz, récolter le riz (selon la saison et l’endroit où vous visitez), … etc.
  • Faire des randonnées ou des balades à pied, à vélo ou en sampan autour des villages typiques pour contempler de sublimes panoramas (rizières en terrasse, montagnes, cascades, etc.) et faire de belles rencontres avec les locaux.
  • Visiter des marchés hebdomadaires où les caractéristiques typiques des minorités se cachent dans les vallées verdoyantes. Vivre au rythme des marchés ethniques colorés situés dans la région montagneuse, forcément éloignée du flux
  • Donner des cours d’anglais ou de français bénévolement aux enfants vivant dans les régions rurales, notamment ceux issus des ethnies minoritaires pour leur ouvrir de nouveaux horizons et vivre l’expérience humaine de l’échange des connaissances.
  • Assister à un spectacle de musique, de chants et danses traditionnelles des ethnies minoritaires comme l’ethnie Thaï tout au long de la soirée.
Loger chez l'habitant
Assister à un spectacle de danse et prendre les photos avec les danseurs sont un souvenir inoubliable pour tous les voyageurs

 

5. Où dormir chez l’habitant au Vietnam?

Il est possible de séjourner chez l’habitant quasiment partout au Vietnam. Pourtant, nous vous conseillons de passer la nuit dans le nord du pays où se trouve la majorité des ethnies minoritaires du Vietnam. Il est à remarquer que chaque région possède ses particularités. Alors, si vous passez plusieurs nuits chez l’habitant, vous aurez la chance de découvrir toutes les facettes authentiques de la culture vietnamienne qui peuvent exister entre ces différentes ethnies. 

5.1. Au nord du Vietnam

À Ha Giang, profitez d’une ou de plusieurs nuits chez l’habitant pour vous immerger dans un panorama somptueux créé par les belles rizières en cascade dans le Nord-Est du pays, ou bien pour partir quelques jours en randonnée et trekking «  jusqu’au bout du monde ».

À Bac Ha, les nuits chez l’habitant sont l’occasion idéale d’entrer en contact avec ces populations aux traditions multiséculaires. Vous aurez ainsi la chance de visiter le fameux marché hebdomadaire et de communiquer avec de nombreuses ethnies minoritaires.

À Sapa, dans les villages ethniques cachés au milieu des vallées verdoyantes du Haut Tonkin, vos hôtes se feront un grand plaisir de vous faire découvrir leurs traditions, leurs us et coutumes. Ils vous amènent à admirer ses superbes rizières en terrasses qui contribuent à la réputation de cette région.

Loger chez l'habitant
Les habitants locaux sont toujours hospitaliers

 

À Nghia Lo, Mu Cang Chai, vous pourrez loger chez l’ethnie Thaï noir dans la partie la plus septentrionale du Vietnam, entourée d’un calme absolu, de montagnes majestueux et de superbes rizières qui combleront les amateurs de photographie.

À Mai Chau – Pu Luong, dormir chez l’habitant vous permettent de profiter de la convivialité chez les ethnies Thai blanc et Muong. Ils vous accueilleront chaleureusement dans leur grande maison traditionnelle sur pilotis, vous prépareront d’excellents repas et vous donneront toujours l’impression d’être chez vous.

À Ba Be et à Cao Bang, passer une nuit chez l’habitant vous offrira une bonne opportunité de vous immerger dans la vie locale tout en bénéficiant des beaux paysages. Vous apprécierez autrement la culture traditionnelle de différentes minorités ethniques (Hmong, Dao, Nung et surtout Tay). Diverses activités peuvent être organisées telles que trekking, randonnée, balades à vélo ou en bateau sur le lac,…

À Tam Coc (Ninh Binh) et Giao Thuy (Nam Dinh), la maison de l’habitant Viêt se trouve à côté de la rivière paisible et des champs de riz à perte de vue. Cette maison traditionnelle est construite de briques, recouverte de tuiles rouges et entourée par un magnifique jardin et des arbres fruitiers. Votre hébergement chez l’habitant à Tam Coc et à Giao Thuy sera apaisante et réparatrice.

5.2. Au centre du Vietnam

À Hue, vos hôtes se feront un plaisir de vous raconter l’histoire fascinante de l’ancienne capitale impériale du Vietnam. Les contacts avec eux vous donneront également l’occasion de découvrir sa gastronomie raffinée, son visage royal, sa vie culturelle et son environnement poétique.

5.3. Au sud du Vietnam

Au cœur du Delta du Mekong, séjourner chez l’habitant que ce soit à Ben Tre, Cai Be, Vinh Long, Can Tho ou Long Xuyen vous permet de vous plonger dans un cadre vert et foisonnant en observant la vie fluviale et de l’animation de ses villages flottants !

6. Nos conseils lors d’un prochain séjour chez l’habitant au Vietnam ?

Nos conseils lors d'un prochain séjour chez l'habitant au Vietnam
Loger chez l’habitant vous aidera à découvrir en profondeur la vie quotidienne des habitants

6.1. Vêtements

En hiver, dans le Nord du Vietnam, la température peut descendre jusqu’à 7°C dans la plaine et 0°C dans les hautes montagnes. Les familles d’accueil ne disposent pas de climatisation réversible ou radiateurs puisqu’ils sont trop chers pour les ethnies minoritaires. Vous devez apporter des vêtements chauds pour ne pas avoir froid, notamment durant les mois de Décembre à mars. Plus au Sud, à Hué ou dans le Delta du Mékong, le climat permet de s’habiller plus léger.

6.2. Équipements nécessaires

En prévision de votre séjour chez l’habitant, vous devez prévoir des tongs, une serviette de bain, une trousse de toilette personnelle composée de tube de dentifrice, brosse à dents, shampoing, … Si vous voulez faire un trek ou une randonnée, il est nécessaire de prévoir de bonnes chaussures de marche.

6.3. Chambre privée

Si vous préférez passer la nuit chez l’habitant dans une chambre privée confortable, il vaut mieux loger dans les régions suivantes : Tam Coc, Ba Be, Mai Chau, Delta du Mékong et Sapa. Certaines familles d’accueil dans ces régions vous proposent une chambre privée avec toilettes à l’intérieur, mais sans climatisation. Cependant, il est à noter que ces types de chambres sont parfois un peu moins authentiques, même si l’hospitalité et le contact sont toujours au rendez-vous !

6.4. Escaliers en bois

Dans les régions montagneuses, la plupart des minorités ethniques vivent dans des maisons sur pilotis avec des escaliers ou des échelles en bois pour monter et descendre. Pensez à poser la question au préalable surtout si vous voyagez avec des personnes à mobilité réduite, des personnes âgées ou de très jeunes enfants.

6.5. Bruits matinaux

Lors d’un séjour chez l’habitant, on doit s’adapter à la vie  quotidienne au village. Les villageois se lèvent régulièrement très tôt le matin pour partir travailler dans les rizières. Vous pouvez être réveillés plus tôt que d’habitude par des bruits matinaux tels que le chant des coqs, l’aboiement des chiens et même parfois le son de la radio nationale relayée les hauts parleurs dans les zones rurales et montagneuses.

6.6. Respect de la culture

La culture, les coutumes et les traditions varient selon les pays ainsi que les régions. De nombreuses choses qui vous paraissant “normales” pourraient ne pas l’être ailleurs. Il est donc indispensable de savoir ce qu’il faut ou ce qu’il ne faut pas faire pour éviter de commettre des impairs. Pour cela, documentez-vous avant le voyage, ou tout simplement discutez avec votre guide pour connaitre les us et coutumes des régions traversées.

Loger chez l'habitant
Une femme devant sa maison sur pilotis est bien prète à accueillir les voyageurs.

6.7. Guide local francophone

Bien évidemment, il existe la barrière linguistique considérable qu’il faut surmonter. La présence d’un guide en tant qu’interprète facilitera la communication entre les locaux qui ne maîtrisent pas les langues étrangères et les touristes qui ne comprennent pas le vietnamien. Votre guide vous aide à partager et échanger au maximum avec vos hôtes.

En outre, être accompagné par un guide touristique est un excellent moyen de connaître la région et ses alentours. Il vous donne des explications sur les histoires célèbres de la région, les anecdotes, la tradition et la culture du lieu à visiter. Ses explications vous permettent de mieux comprendre ce que vous voyez et découvrir ce que vous n’auriez pas pu voir parfois de vous-mêmes.

6.8. Un petit cadeau ?

Pour remercier la famille d’accueil de son hospitalité, vous pouvez leur offrir un petit cadeau typique de votre pays  ou quelque chose de pratique qu’ils pourront utiliser dans leur vie quotidienne. Les produits régionaux qui viennent vraiment de chez vous sont toujours très appréciés. Vous pouvez offrir à vos hôtes des chocolats, des biscuits, des produits de toilettes et parfums estampillés France ou une bouteille de vin pour leur faire plaisir. Si des enfants composent le foyer de votre famille d’accueil, pensez aux peluches, petits jouets, livres, cahiers, crayons ou bonbons.

7. Quelques idées de circuits avec nuits chez l’habitant au Vietnam

Loger chez l’habitant au Vietnam fait absolument partie des expériences les plus uniques pour les voyageurs en quête d’authenticité. Spécialiste du voyage sur mesure, Au Fil Du Vietnam vous propose des circuits hors des sentiers battus incluant plusieurs nuits chez l’habitant. Voici quelques idées de voyages :

Immersion au pays des ethnies du Nord Vietnam – 21 jours

Ethnies et rizières en terrasse du haut Tonkin – 14 jours

Voyage Vietnam chez l’habitant – 14 jours

Vous aimeriez lire aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Devis sur mesure
×