Savoir-vivre au Vietnam : bonnes manières et choses à éviter

Savoir vivre au Vietnam : bonnes manières et choses à éviter

Lors de votre voyage au Vietnam, pays de nombreuses traditions et de croyances, vous serez dans une autre culture. Les règles de bonnes conduites y sont très différentes par rapport avec ceux des pays occidentaux. Il serait donc nécessaire de savoir s’il y a des choses à ne pas faire, des gestes qui pourraient être mal vu, à éviter absolument.

Voici quelques éléments importants du “savoir-vivre à la vietnamienne” vous permettant de passer un séjour agréable au Vietnam tout en évitant de commettre des maladresses durant votre voyage sur place.

Salutation

Pour se saluer, généralement on dit simplement bonjour (xin chao) oralement. On peut également se serrer la main à un homme. Pour une femme, ne soyez pas surpris si elle hésite à vous tendre la main et se contente de vous adresser seulement par un signe de la tête. N’insistez pas dans ce cas. Contentez-vous d’une légère inclinaison de la tête en disant bonjour. Les embrassades à l’européenne sont déconseillées. Il n’est pas dans leur habitude que les Vietnamiens s’embrassent ou se fassent la bise lorsqu’ils se rencontrent.

Ne saluez pas les gens en joignant les mains devant vous et en inclinant légèrement la tête. Cette façon de saluer, assez fréquente au Cambodge, au Laos ou en Thaïlande est pour les Vietnamiens un mouvement de prière devant les bouddha et les morts. 

Les vietnamiens expriment continuellement leur gratitude et leur respect envers les personnes âgées. Lorsque vous rencontrez des personnes âgées, baissez la tête en formulant votre salutation ou simplement en souriant.

Conversation

Evitez d’appeler votre interlocuteur par son nom de famille, même si c’est une nouvelle connaissance. Il est conseillé de l’appeler par son prénom (qui est le plus souvent le dernier mot qui compose le nom complet. Par exemple pour Nguyen Trong Bang : Nguyen = nom de famille ; Trong = mot intercalaire ; Bang = prénom).

Les Vietnamiens sont extrêmement amicaux et aimables, qualités qu’ils apprécient également chez les autres. Lors d’une conversation, ils aiment porter leurs attentions à l’interlocuteur et à son entourage. Les questions sur votre famille, sur les études de vos enfants… ne sont pas de la curiosité, mais le reflet de l’amabilité des Vietnamiens. Aussi, ne soyez jamais surpris par les questions des vietnamiens (êtes-vous marié? Combien d’enfants avez-vous? Etc…) que vous rencontrerez.

Vous pouvez alors demander l’âge des gens même des dames et des personnes âgées. Vivre longtemps est d’ailleurs une fierté des gens (plus on est âgé, plus on est respecté). De même, ce n’est pas du tout gênant pour un Vietnamien si vous demandez s’il est marié ou s’il a des enfants.

Évitez de perdre votre calme dans une conversation car c’est un affront pour le Vietnamien. Même si vous les entendez se disputer en haussant la voix, en tant qu’étranger ne le faites pas! Si une situation est délicate à gérer, conservez votre calme sans monter le ton. Si non, vous ne feriez qu’aggraver la situation.

Gestuelle et comportement

Les gestes ne doivent pas être vifs, ni démonstratifs. Pour appeler quelqu’un, faites-le avec la paume de la main vers le bas (comme le signe d’un au revoir en France) et non pas orientée vers le haut (geste utilisé pour appeler son chien). Il ne faut surtout pas faire un signe de l’index, cela serait interprété comme une marque d’arrogance

Evitez les démonstrations d’affection en public, qui peuvent mettre mal à l’aise les Vietnamiens, assez réservés sur le sujet.

Si vous souhaitez prendre des photos de souvenir avec les gens dans les lieux que vous visitez, demander leur permission avec un sourire : ils vont en être très contents et l’acceptent volontiers en général. Ne prenez pas les photos des casernes ou autres installations de caractère militaire.

Soyez direct quand vous parlez, savoir ce que vous voulez. Un chat c’est un chat, un chat noir ce n’est pas un chat de couleur foncé, il est noir tout simplement : Les Vietnamiens ne prennent pas de pincettes. Ils sont souvent très directs.

Ne jamais prendre pour argent comptant un oui ou un non d’un Vietnamien. Jamais un Vietnamien ne dira qu’il ne sait pas. Cela peut créer des situations problématiques. Le oui n’est jamais un oui et le non pas plus. À vous d’interpréter !

Savoir vivre à table

Acceptez que les plats arriveront, non pas dans l’ordre ou vous l’imaginez, mais dans l’ordre ou les serveurs les apporteront. Un plat qui s’apparente à une entrée arrivera probablement en fin de repas. C’est presque une constante.

Une fois à table, il n’est pas question de commencer à manger avant que chaque convive soit servi. D’ailleurs, chacun se sert soi-même dans tous les plats disposés au centre de la table, mais ce par petites quantités, une à deux bouchées à chaque fois.

Evitez de vous moucher à table, vous choqueriez votre assemblée.

Ne mettez jamais vos baguettes enfoncées verticalement dans votre bol de riz. Cela évoque en effet un rituel que l’on fait pour les morts lors des funérailles.

Lors d’un repas ne demandez pas un couteau et une fourchette tout de suite car, les vietnamiens aimeront vous voir vous battre avec vos baguettes et apprécieront votre effort à sa juste valeur.

Si vous êtes invité à partager le repas familial, c’est une occasion pour les hôtes de témoigner leur grande hospitalité : Ils préparent souvent plusieurs plats avec la quantité plus que la normale. Vous n’êtes pas obligé de tout finir ! Les vietnamiens ne le considèrent pas comme du raspillage. Par contre, cela permet de montrer qu’on n’est pas gourmand et que vous êtes bien reçu.

Acceptez l’utilisation des cures dents. Certains les utiliseront de manières très démonstratives tandis que d’autres le feront plus discrètement.

Attitude vestimentaire

De nos jours, les Vietnamiens s’habillent à l’occidentale. Cependant, évitez de porter des vêtements provocateurs ou les tenues trop sexy dans la mesure du possible, surtout quand vous allez à la campagne où la discrétion et la délicatesse sont encore gravées dans l’esprit des gens. Préférez les vêtements avec col et à manches.

A la plage ou dans les parcs aquatiques, ne soyez pas étonné de voir les femmes et jeunes filles se baigner en tenue couvrante. Si vous choisissez de garder l’option bikini, ne soyez surpris que tous les regards soient braqués sur vous.

Le savoir vivre dans les temples et pagodes

Lors de la visite d’un endroit de culte (un temple, une pagode ou une maison communale), évitez les shorts, jupes, décolletés, … car pour les Vietnamiens, il s’agit d’un lieu sacré et donc à respecter absolument. Il faut que ça couvre au moins les épaules, la poitrine, et les genoux, chez les hommes aussi que chez les femmes.

Déchaussez-vous aussi à la porte et surtout avant de marcher sur une natte.

Parlez à voix basse, limitez vos photos et ne touchez pas aux objets de culte, statues des génies et bouddha.

Ne pointez pas vos pieds vers les statues ou un autel.

Faire des cadeaux

Si vous désirez ramener quelques présents pour les familles d’accueil, ce sera toujours bien apprécié. Sachant que les locaux aiment bien les souvenirs typiques de chez vous : petit couteau, lampe de poche, coupe ongle, rouge à lèvres, échantillons de parfum, t-shirts, crèmes de beauté, chocolat (au lait de préférence)… qui témoignent de la qualité et du style de votre pays.

Les enfants, surtout des zones rurales et montagneuses apprécieront des petits cadeaux tels que les vetements ou les fournitures scolaires (stylos, crayons de couleur, jouet et cahiers de coloriage, …) Evitez surtout de leur donner des bonbons et autres choses sucrées, car ils développeront des caries et leurs familles n’ont souvent pas les moyens pour les amener chez le dentiste. Ne leur donnez pas aussi de l’argent car ça les encourage à mendier.

Si vous venez avec un petit cadeau, les Vietnamiens le recoivent avec une apparence indifférente. Il ne sera pas ouvert et mis de côté. Ne vous offusquez pas, il sera ouvert plus tard. Cela est dû au respect que l’on doit à ses invités, car si le cadeau ne convenait pas, en l’ouvrant on risquerait de montrer malgré soi sa déception et embarrasser la personne qui vous offre le cadeau.

Marchandage

Le marchandage est une pratique très courante au Vietnam. Il est nécessaire de marchander quand vous achetez hors des supermarchés. Surtout dans les lieux touristiques, les vendeuses ambulantes ont l’habitude de gonfler une double fois plus cher que le tarif ordinaire.

Dans certains endroits, même si le prix est indiqué sur les articles, il est de coutume que ce sont des prix qui vous en donnent une idée et que vous pouvez tout à fait faire réduire. Mais soyez toutefois raisonnable et sachez que dans plusieurs boutiques le prix est fixe et acceptable !

Pourboires

Les pourboires ne sont pas obligatoires mais restent une tradition au Vietnam, essentiellement pour les guides et chauffeurs et moins pour les restaurants même si cela reste apprécier.

Dans la pratique, et en fonction du nombre de voyageurs dans le groupe, le barème pour guide est de 3 à 5 Euros/par jour/par voyageur. Le barème pour chauffeur est de 2 à 3 euros/jour/voyageur. Vous pouvez ne rien donner si vous n’êtes pas contents de leur service.

Auteur

Bonjour, je suis Han DO, fondateur de l’agence Au Fil Du Vietnam. Guide francophone, conseiller et concepteur de circuits sur mesure depuis plus de 14 ans, je suis passionné par les voyages de découverte et d’aventure. J’ai l’ambition de partager mes expériences avec mes amis francophones pour leur faire immerger dans un Vietnam authentique et découvrir toutes ses richesses naturelles et culturelles par des circuits entièrement “cousus-mains”.

Vous aimeriez lire aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Meilleur du Web : Annuaire des meilleurs sites Web.