Patrimoine de Hue en 10 villages artisanaux à visiter absolument

villages artisanaux à Hue

Si vous êtes passionné par les traditions ancestrales, nous aimons suggérer les 10 villages artisanaux à Hue à visiter lors de votre prochain séjour. Le formidable patrimoine de l’ancienne capitale ne se limite pas, par ailleurs, aux monuments royaux des Nguyen classés au patrimoine mondial.

Touchez l’âme de Hue cette fois en vous rendant dans les alentours de la cité impériale de Hue pour découvrir une étonnante richesse d’artisanat. Partez à la rencontre des potiers, tisseurs, forgerons et d’autres qui, connus ou peu connus, sont attachés à leurs traditions ancestrales au fil des siècles.

Hue est une de rares régions qui préservent excellemment de nombreux métiers d’artisanat qui contribuent fort à préserver son patrimoine culturel matériel et immatériel. Les artisans émérites et passionnés de Hue sont, quant à eux, des “musées vivants” qui transmettent, de façon persévérante, leur passion comme leur expertise aux jeunes générations. Suivez-nous pour explorer les villages aux alentours de Hue qui, chacun son histoire et sa particularité, pourraient enrichir votre visite de Hue en 2 ou 3 jours.

1. Village des estampes folkloriques de Sinh

Il existe au Vietnam trois lieux les plus connus pour les estampes folkloriques imprimées sur des planches de bois, le village de Dong Ho à Bac Ninh, Hang Trong à Hanoi et le village Sinh à Hue. Si les premiers, situés dans le Nord, mettent l’accent sur les coutumes typiques de la vie rurale dans le Nord, le village de Sinh se distingue par des peintures destinées à la croyance et la vie religieuse des Hueens.

village artisanal visiter hue estampes

Comme le veut la tradition, les peintures de Sinh servaient auparavant d’offrandes pour le culte des ancêtres et des génies. Au bout de 400 ans, cet art populaire typique de Hue a évolué pour se faire une place dans plusieurs occasions, cadeaux, décorations lors des manifestations et fêtes traditionnelles, surtout le Nouvel An lunaire…

Les artisans de Sinh démontrent leur talent sur le papier en s’inspirant de trois grandes thématiques, des personnages (effigies, anges gardiens…), des objets (habits, armes…) et des animaux (animaux domestiques, animaux sacrés…). Ils impriment des traits en noir sur une planche, puis achèvent peu à peu leur dessin en colorant selon cinq étapes minutieuses et strictes. Les couleurs sont obtenues à partir des matières naturelles, tandis que le pinceau est fait de la racine d’ananas. Tout cela constitue un vrai art qui affirme l’habileté, la concentration et l’assiduité des hommes de Sinh.

Comment y aller ? Commune de Phu Mau, district de Phu Vang, à environ 8 km du centre-ville de Hue

2. Village de fonderie de Phuong Duc

La fonderie est l’un des métiers traditionnels les plus anciens et les plus célèbres du Vietnam. C’est à Hue qu’a vu le jour vers 1569 sous la dynastie du seigneur Nguyên Hoan un quartier des fondeurs nommé “Phuong Duc”. À cette époque, il s’agissait d’un grand atelier de moulage du cuivre qui fournissait des produits destinés à la cour royale tels que des armes, des objets de cérémonie mais aussi des objets à usage quotidien.

Photo: Thai Hoang

Les hommes talentueux de Phuong Duc ont donné naissance à plusieurs chefs-d’œuvre de Hue comme la cloche géante de la pagode de Thiên Mu, la cloche de la pagode de Diêu Dê, des chaudrons en cuivre et l’arc de triomphe de la Cité impériale de Hue, les neuf canons génies devant la porte Ngo Mon (porte du Midi), surtout les neuf urnes dynastiques qui comptent 162 motifs sculptés. Ces ouvrages d’une grande minutie dont nombreux classés trésors nationaux, témoignent de l’épanouissement de l’art de fonderie du Vietnam pendant deux siècles.

Comment y aller ? Phuong Duc, quartier de Thuy Xuan, au bord de la rivière des Parfums à seulement 4 km du centre-ville de Hue.

3. Village des fleurs en papier de Thanh Tiên

Pour compléter le travail agricole, les habitants du village de Thanh Tiên poursuivent depuis plus de trois siècles, la confection des fleurs en papier. En décembre lunaire, le village se pare des couleurs chatoyantes de multiples sortes de fleurs. Elles sont utilisées non seulement comme des offrandes sur l’autel des ancêtres ou des divinités, mais aussi comme des objets de décoration. A l’approche du Têt, on peut voir des fleurs en papier colorées vendues un peu partout, des marchés ruraux jusqu’à la ville de Hue.

En déambulant dans le village, vous trouverez une dizaine de types de fleurs soigneusement fabriquées dont les plus importantes sont orchidées, fleur d’abricot, fleur de lotus, chrysanthème, etc. Elles sont applaudies par les habitants comme visiteurs dans plusieurs occasions et manifestations culturelles, festivals de villages artisanaux de Hue, de l’Ao dai, festivals de Hue et commencent à s’exporter à l’étranger. Parmi elles, la fleur de lotus est particulièrement prisée grâce à sa délicatesse inégalée et à sa signification sublime.

Comment y aller ? Commune de Phu Mau, district de Phu Vang, à 10 km du centre-ville de Hue.

4. Villages des chapeaux coniques de Hue

Les gens fabriquent des chapeaux coniques à Hue depuis des centaines d’années dans plusieurs villages de métiers traditionnels tels que Tây Hô, My Lam, Vân Thê, Phu Cam, Phuoc Vinh, Doc So, Tay Trieu, Huong So…

​Etapes de fabrication du chapeau conique à Hue_Photo: Hien Ngoc

Pour obtenir un chapeau comme il faut, on a à accomplir différentes étapes méticuleuses qui exigent patience, attention et ingéniosité: préparation des matières premières (tiges de bambou et feuilles de latanier); coupure, polissage, courbement et laçage des tiges; couture des feuilles de latanier; enduisage avec couches de résine… Ce n’est pas sans raison que les couvre-chefs de Hueens séduisent les femmes de partout, habitants comme visiteurs internationaux. Ce sont les matériaux locaux et les techniques traditionnelles qui font la différence entre les chapeaux coniques de Hue et d’autres.

Même si populaire dans trois régions du pays, le non la à Hue est loin d’être un simple chapeau à porter au quotidien. Laissez-vous étonner par des chapeaux uniques et bourrés de charme en vous rendant au village de Tây Hô tout proche du village de Thanh Tien. Symbole de la délicatesse et de la douceur des femmes de Hue, le chapeau conique à poème (non bai tho) accompagne parfaitement l’ao dai (tenue traditionnelle vietnamienne) pour incarner l’élégance sans pareil des Hueennes et faire leur fierté. En raison de leur particularité, le chapeau conique de Hue s’est vu attribuer en 2010 le certificat d’enregistrement d’indication géographique « Hue », premier produit artisanal qui reçoit ce titre.

Comment y aller ? Commune de Phu Ho, district de Phu Vang, à 12 km du centre-ville de Hue.

>> En savoir plus Le chapeau conique vietnamien, l’âme du Vietnam en Non la

5. Village de tissage Zeng d’A Luoi

Les Ta Ôi du district d’A Luoi exercent un métier traditionnel de renom qui donne naissance à des produits textiles uniques, c’est le tissage Zeng. Avec plus de 43.800 âmes, l’ethnie Ta Ôi se concentre dans le district d’A Luoi (Thua Thiên-Hue) et dans les districts de Huong Hoa et de Da Krong (province de Quang Tri).

village artisanal hue tissage a luoi

Depuis des siècles, les femmes Ta Oi créent leur tissu avec assiduité, créativité et aussi avec âme. Elles ne cessent de préserver des techniques traditionnelles et de transmettre leur savoir ancestral de génération en génération. Chaque tissu minutieusement travaillé fait preuve d’une finesse unique et d’une technique de perlage hors pair. Ces qualités exceptionnelles lui ont valu d’être reconnu patrimoine culturel immatériel national en 2016.

Cet art des Ta Oi est particulièrement apprécié par les visiteurs lors des festivals de villages artisanaux de Hue. Les tissus d’A Luoi commencent déjà à se faire mieux connaître à travers les expositions de mode dans le pays comme à l’international.

Comment y aller ? Communes de A Roang et A Dot, bourg d’A Luoi, district d’A Luoi, à 70 km du centre-ville de Hue.

6. Village de vannerie de Bao La

Un autre lieu qui vaut la peine de visiter pas loin de Hue est le village de Bao La ou l’art de la vannerie rayonne depuis très longtemps, probablement près de 600 ans. Le village de Bao La est réputé pour ses objets en bambou et en rotin pour la vie quotidienne comme corbeille, panier, tamis, berceau…Au départ, les villageois ne faisaient le tressage que pour profiter du temps libre et fabriquer eux-mêmes des articles pour la consommation quotidienne. Petit à petit, ces produits gagnent de la popularité auprès des clients habitant plus loin.

Village de vannerie de Bao La_Photo: sdl.thuathienhue

Le village s’est divisé au fur et à mesure du besoin du marché en plusieurs hameaux, chacun se concentrant dans sa propre spécialité: Cho Xom perfectionne la production de nasses et de tamis, Xom Dong met en avant la fabrication de corbeilles et de paniers…

Grâce aux mains agiles et adroites et au savoir-faire sans pareil, les artisans de Bao La sont parvenus à procurer des produits plus compliqués, plus sophistiqués et plus attrayants tels que corbeille de fleurs, étagère, lampe suspendue décorative, pied de lampe…

Comment y aller ? Commune de Quang Phu, district de Quang Dien, à 15 km du centre-ville de Hue.

7. Village d’encens de Thuy Xuân

Une autre parenthèse qui ravit les amateurs de l’artisanat est Thuy Xuan qui est le fabricant d’encens le plus important de Hue. Avec une palette de couleurs plus vibrante grace à la créativité des artisans, le village est également connu comme un coin photogénique à ne pas manquer en chemin pour le mausolée de Tu Duc.

Allumer de l’encens évoque le moment sacré où l’homme prie la communication avec les divinités et leurs ancêtres. Un bâtonnet parfumé qui fait le pont entre l’homme et l’autre monde, transmet l’espoir aux meilleures choses pour soi et pour ses proches.

A votre arrivée, vous prenez le plaisir d’admirer des bouquets de fleurs d’encens multicolores et de vous laisser envahir par un arôme doux et agréable. Vous aurez l’occasion d’en connaître un peu sur les étapes de fabrication entièrement manuelle, de faire un bâtonnet d’encens par vous même et d’approcher également la vie locale.

Pour commencer la fabrication, la première étape consiste à sélectionner des herbes aromatiques traditionnelles : tsaoko, cardamome, bourgeon de pin, clou de girofle, anis étoilé, santal… Les ingrédients sont mélangés à de l’eau afin de faire la poudre de l’encens. Vient ensuite l’étape de fabrication du noyau de l’encens. Le noyau est fabriqué à partir de boyau de bambou haché. Enfin, le bâtonnet se sèche sous le soleil pendant plusieurs jours. Ainsi, les artisans de Thuy Xuân ne recourent pas du tout aux produits chimiques, seuls les ingrédients naturels sont acceptés. Ce respect envers la nature et la sécurité du consommateur renforce et justifie le renom de longue date du village.

Comment y aller ? rue Huyen Tran Cong Chua, à 7 km du centre- ville de Hue.

8. Village d’orfèvrerie de Kê Môn

Selon l’anecdote, l’orfèvrerie de Hue fait son apparition à la fin du XVIIIe siècle et le village Kê Môn est connu comme le berceau de l’orfèvrerie au Vietnam. Ses produits, d’une qualité incomparable, leur ont valu d’être présents dans les palais royaux et les monuments importants. L’art de Ke Mon donne la noblesse et le luxe à tout endroit où il s’installe.

village artisanal hue orfèvrerie

Photo: Thai Hoang

Le village compte 16 maisons de culte dédiées aux pères fondateurs du métier. Depuis près de 200 ans, les villageois poursuivent sans arrêt leur chemin et ont pu exporter des articles sophistiqués et de grande finesse vers d’autres pays. Citons, par exemple, on compte au Texas pas moins de quarantaine d’ateliers d’orfèvres gérés par les Vietnamiens originaires de Kê Môn.

Comment y aller ? Commune de Dien Mon, district de Phong Dien, à environ 40 km du centre-ville de Hue.

9. Village des forgerons de Hiên Luong

Une halte à conseiller pour les voyageurs intéressés par le patrimoine artisanal de Hue est le village de Hien Luong. Il y a une époque où le renom éclatant des produits originaires des forges du village Hiên Luong résonnait dans tout le pays, du Sud au Nord. Autrefois appelé Hoa Lang, l’endroit est l’un des villages les plus anciens du Vietnam où le métier de forgeron prend racine au XVIIè siècle.

L’artisan du village de Hiên Luong_Photo: Duc Linh

On ne forge au début que les outils pour des travaux champêtres avant d’en prendre comme une activité à plein temps dans la région. Les ateliers commencent ensuite à s’implanter dans les hameaux voisins et même plus loin dans les provinces du sud. Sous la dynastie des Nguyên, des forgerons Hien Luong ont rejoint l’armée pour prendre en charge la fabrication d’épées, de lances…, ce qui contribue immensément à la protection et au développement du pays. C’est la raison pour laquelle les empereurs Minh Mang et Tu Duc les ont cités solennellement. Pendant les deux guerres contre les Français et les Américains, eux, en tant que révolutionnaires, ils ont mis leur profession au service de la résistance. Un lieu chargé d’histoire et de tradition à voir, pourquoi pas, lors de votre prochaine fois à Hue.

Comment y aller ? Commune de Phong Hien, district de Phong Dien, à 20 km du centre-ville de Hue.

10. Village de la céramique de Phuoc Tich

Si le village ancien de Duong Lâm (Son Tây, Hanoï) retrace le visage traditionnel et bucolique de la campagne du delta du Nord, le village de Phuoc Tich nous fait penser immédiatement à la douceur poétique de Hue et de la vie rurale dans le Centre. Le charme d’antan hors du temps et les valeurs culturelles et architecturales d’exception font de ces lieux les premiers villages du Vietnam inscrits au patrimoine national.

Parmi 26 anciennes maisons existantes à Phuoc Tich, 12 sont particulièrement préservées par l’Etat pour leur valeur architecturale typique qui fait partie intégrante de la culture de Hue.

Nha ruong ou maison-jardin à l’architecture typique de Hue à Phuoc Tich_Photo: Visithue

Paisiblement situé au bord de la rivière d’O Lau, le village de Phuoc Tich cultive sa tradition de la céramique depuis près de cinq siècles. Son activité riche en histoire a laissé ses empreintes dans le Palais royal de la dynastie des Nguyen. Les visiteurs peuvent apprécier la poterie de Phuoc Tich en visitant le Musée des antiquités royales de Hue. De nos jours, les produits du village sont présents dans le quotidien des différentes régions dans l’ensemble du pays. L’endroit voit même son savoir-faire apprécié par les Japonais qui se servent, entre autres, des vases à fleurs en céramique non émaillée de Phuoc Tich à l’occasion d’une solennelle cérémonie du thé.

Comment y aller ? Commune de Phong Hoa, district de Phong Dien, à environ 45 km du centre-ville de Hue.

*Conseils: Villages à conseiller pour la visite de Hue en 1, 2 et 3 jours

Si vous restez à Hue en une journée seulement et que vous ne manquerez pas, bien entendu, la citadelle et d’autres attractions majeures comme la pagode Thien Mu et un mausolée du roi, nous vous conseillons de choisir un des villages situés pas loin de la ville. En voici des bonnes options à voir selon vos envies, Thuy Xuan, Phuong Duc, Thanh Tien, Sinh et Tay Ho.

Deux ou trois jours à Hue donne à voir davantage d’attraits autour de la cité royale, vous pourrez donc explorer 2 ou 3 villages avoisinants en une demie journée. Nous proposons un tour des villages Sinh, Thanh Tien et Tay Ho (de 8 à 12 kilomètres de la ville).

Sinon, vous réservez un après-midi à l’excursion vers Phuoc Tich (à 45 kilomètres de la ville) qui vaut vraiment le détour pour plonger dans un lieu entièrement tranquille et verdoyant.

Le plus éloigné est le village du tissage Zeng (à 70 kilomètres de la ville) où vous aurez l’occasion d’aller à la rencontre des femmes de Ta Oi vêtues de leur élégant habit traditionnel. Ce sera une halte riche que vous ne regretterez certainement pas.

Photo de couverture: Hoang Oanh

​Vous avez maintenant de bonnes idées pour embellir votre visite à Hue. Pour mieux préparer votre séjour dans la ville poétique classée au patrimoine de l’Unesco, cet article vous intéressera certainement

>> Top 10 des meilleures choses à faire à Hue

>> Vous pourrez apprécier aussi : Le pont couvert de Thanh Toan, un joyau caché de Hue

Auteur

Bienvenue sur notre blog sur les voyages au Vietnam!
L’une de mes citations favorites "Le véritable voyage de découverte ne consiste pas à chercher de nouveaux paysages, mais à avoir de nouveaux yeux" (Marcel Proust)
N’hésitez pas à laisser vos questions et vos avis lors de votre visite. Bonne lecture et à bientôt !
Dzung NGUYEN

Vous aimeriez lire aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Devis sur mesure
×